Laurent OKROGLIC
Actualités Projets en cour de réalisation

Projet en Cours

BD NS 2.22

un comics, une narration des réseaux interconnectés, du monde des morts qui revendique son retour au monde, aux instances de pouvoirs qui sévissent dans la répression cybernétique, aux médias comme nœuds communicationnels, dernier lien discursif avant la grande dispersion, jusqu’aux citoyens Lambda qui circulent avec légèreté dans un monde intriqué.

Les contraintes systémiques sont devenues les nouvelles failles de liberté. Noir Sombre est le constat du moment juste avant la vision absconse qui précède lui aussi la formalisation l’absence de lumière dans son absolu ! Un noir sombre, épais sombrant dans l’indéterminable devenir d’un monde qui s’effondre.


Dark Matter

Les énergies noires à l’oeuvre de l’écriture plastiques sont une interprétation graphique des spéculations cosmologiques de l’au-delà de l’infiniment petit :un prétexte poétique.

Série de grands formats autour finalisant et synthétisant tous les sujets, thématiques des dernières séries de dessin : prémices, les déterrés, les stèles capitalistes, les lieux, les phobies, les caves, les textes psychiques et les théâtres sans scripts. Toutes ces séries au long cours ont été un moyen de défrichées des thèmes et des écritures graphiques. Et ce travail effectif ouvre la voie à la réalisation de dessins images de grands formats. Tous ces dessins avaient une visée : comprendre les limites de l’imaginaire, voir sa pauvreté parfois ou ses écueils de désirs inconscient contenu dans l’écriture de la forme sans référent visuel dans le réel./p>

Cette suite de grandes œuvres fera écho aux gravures des apocalypses de Dürer. Ce sera dans l’émergence de l’idée comme langage que l’image viendra trouver sa source : le visuel et sa plasticité renverra à une perception possible d’évènements tandis que le contenu des images renverra à l’image comme écriture scénique de l’imaginaire.